Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La
Redemption
Saint Joseph
Paroisse
~ Lyon ~
Paroisse de la Redemption Lyon Paroisse Saint Joseph Lyon
Menu
Navigation

Edito du 15 octobre 2017

Par Mgr François DUTHEL

Au cours de la rencontre que les prêtres de Lyon ont eu avec le Pape François, nous avons vécu un merveilleux dialogue. En effet, aucun discours n’avait été préparé par le Pape. Il est arrivé avec des feuilles blanches et un stylo pour noter les questions que les prêtres pourraient lui poser. Autant dire qu’il s’agissait d’un dialogue de confiance entre le Successeur de Pierre et les pasteurs d’une Église locale que nous sommes.

Parmi les questions abordées, il y a une attitude que le Pape a recommandée aux prêtres, mais aussi aux fidèles, une attitude dont il parle souvent dans ses brèves homélies matinales dans la chapelle Sainte-Marthe avec les personnes qui assistent à la célébration. C’est l’humilité. Le chrétien, et a fortiori le prêtre, doivent prendre l’exemple sur le Christ, qui a vécu dans l’humilité, allant même comme le souligne saint Paul jusqu’à l’humiliation de la crèche à la croix (cf. Ph 2).

Dans la vie courante, le Pape a rappelé que cette attitude va à l’encontre d’une autre attitude, qui est une tentation commune, à savoir la tentation de la mondanité : vivre pour apparaître aux yeux du monde sous toutes les formes possibles et inimaginables. Je suis sûr que point n’est besoin que je vous expliquer ce que sont les mondanités. Tout au long de sa vie, le Pape François a donné l’exemple d’une vie simple, modeste, bannissant tout ce qui pourrait laisser penser qu’il est un homme de pouvoir, un homme mondain. À Buenos Aires, il prenait le métro, comme tout le monde, il allait voir les pauvres, les laissés-pour-compte, ceux qui sont, comme le dit l’Écriture, les bien-aimés de Dieu.

En insistant sur les mondanités, le Pape veut nous aider à donner un témoignage de foi humble, de vie simple, fondée sur le Christ et non sur la recherche du regard d’autrui. C’est toute une conversion que nous avons à faire sans cesse. Alors, pour répondre aux appels du Successeur de Pierre, aidons-nous les uns les autres à passer des mondanités aux relations fraternelles ; aidons-nous les uns les autres à vivre en véritables disciples du Christ. C’est ainsi que le monde sera transformé !