Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La
Redemption
Saint Joseph
Paroisse
~ Lyon ~
Paroisse de la Redemption Lyon Paroisse Saint Joseph Lyon
Menu
Navigation

Edito du 18 décembre 2016

Par Mgr François Duthel

Depuis déjà un certain temps, il était question de la fusion des deux paroisses « La Rédemption » et « Saint-Joseph des Brotteaux ». Ce sera désormais chose faite à partir du 1er janvier 2017. Le nom de la nouvelle paroisse gardera les deux noms « La Rédemption-Saint-Joseph ». Qu’est-ce que cela va changer ? Tout d’abord, il ne nous faudra plus penser clocher, mais ensemble paroissial formant une seule unité, avec deux lieux de culte. C’est donc premièrement une conversion de mentalité qu’il va nous falloir opérer. Puis, peu à peu, il y aura des aménagements à effectuer. Le premier sera économique. Il n’y aura plus qu’une comptabilité. C’est d’ailleurs dans cet esprit que le diocèse m’avait demandé de remettre de l’ordre dans le fonctionnement de la comptabilité de la Rédemption. Dans cet esprit, j’ai aussi décidé quelques aménagements qui feront faire, je l’espère, quelques économies à la paroisse. Puis nous n’aurons plus qu’une série de registres pour les Baptêmes, les mariages et les enterrements. Ces registres se trouveront à la Maison paroissiale de la rue Godefroy. Il nous faudra ensuite, et c’est l’aspect le plus important qui demandera un gros effort de chacun, travailler ensemble pour toutes les activités de la paroisse. Certains esprits chagrins voudront garder leurs spécificités et leurs lieux propres. La décision du Cardinal de ne faire qu’une paroisse des deux clochers appelle tous les fidèles à un esprit de conversion et d’ouverture fraternelle à ceux de l’autre clocher. Aucun des deux clochers ne doit l’emporter sur l’autre. Ils sont tous deux sur un même pied d’égalité. À plusieurs reprises, l’Écriture nous invite à développer une vie fraternelle : « Avant tout, ayez entre vous une charité intense, car la charité couvre une multitude de péchés. Pratiquez l’hospitalité les uns envers les autres sans récriminer. Ce que chacun de vous a reçu comme don de la grâce, mettez-le au service des autres, en bons gérants de la grâce de Dieu qui est si diverse : si quelqu’un parle, qu’il le fasse comme pour des paroles de Dieu ; celui qui assure le service, qu’il s’en acquitte comme avec la force procurée par Dieu. Ainsi, en tout, Dieu sera glorifié par Jésus Christ, à qui appartiennent la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. Amen » (1 P 4, 8-11)