Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La
Redemption
Saint Joseph
Paroisse
~ Lyon ~
Paroisse de la Redemption Lyon Paroisse Saint Joseph Lyon
Menu
Navigation

Edito du 19 juin 2016

Par le Père Jean-Sébastien Tuloup

Le temps des mariages … et un merci !

Printemps, fin d’année scolaire, éparpillement, tout s’enchaîne d’une manière intense ! Je vous partage cependant une joie particulière, la préparation au mariage des fiancés. Ces derniers jours, nous avons eu, avec le P. Bouvier l’occasion de rencontrer les couples « parrains » de nos fiancés, c’est-à-dire une quinzaine de couples de la paroisse qui ont accepté de suivre, chacun, un couple de fiancés. Joie partagée entre les couples. Je ne sais comment remercier nos accompagnateurs qui prennent tout le temps nécessaire pour accueillir, écouter, aider, encourager, former nos jeunes, qui, par cette attention qui leur est portée, redécouvrent l’Eglise, une Eglise qui les accueille tels qu’ils sont, sans les juger mais avec le désir de les voir grandir, de leur faire rencontrer le Christ, de leur montrer la beauté de leur vocation de baptisés et de l’engagement qu’ils vont prendre. Quelle belle mission !

Je remercie tous ces couples accompagnateurs comme je vous remercie, chacun, chacune, avec qui je vis depuis quatre ans. Vous m’avez accueilli et, ensemble, nous avons respiré la bonne odeur de Jésus. En méditant la Parole de Dieu, en célébrant, nous avons laissé le Seigneur faire de nos cœurs des cœurs de missionnaires … Ce chemin que nous avons entrepris avec Celui qui est le Chemin, il ne peut s’interrompre; il ne peut que s’intensifier. C’est ce que je vous souhaite avec mon successeur; continuez de semer, poursuivez la mission, laissez-vous saisir, fuyez toute mondanité pour être du bon pain, les uns pour les autres.

C’est certes d’une très grande exigence, cela demande des ruptures, des choix mais lorsqu’on a goûté au Christ, à moins d’être un enfant gâté, on ne le lâche plus. Si vous ne le faites pas pour vous (ce qui me semble impossible), faites-le pour les enfants et les jeunes. Nos routes, peut-être se croiseront-elles… néanmoins nous prions les uns pour les autres. Merci et à Dieu !