Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La
Redemption
Saint Joseph
Paroisse
~ Lyon ~
Paroisse de la Redemption Lyon Paroisse Saint Joseph Lyon
Menu
Navigation

Edito du 20 décembre 2015

Par le Père Jean-Sébastien Tuloup

50 ans ! …

Le 8 décembre 1965, le Pape Paul VI clôturait le Concile Vatican II., en envoyant plusieurs  messages, aux femmes, aux gouvernants, aux malades, aux hommes de science, aux travailleurs et … aux jeunes.

C’est vous qui, recueillant le meilleur de l’exemple et de l’enseignement de vos parents et de vos maîtres, allez former la société de demain: vous vous sauverez ou vous périrez avec elle (…)

L’Eglise est soucieuse que cette société que vous allez constituer respecte la dignité, la liberté, le droit des personnes: et ces personnes, ce sont les vôtres (…)

Elle est soucieuse surtout que cette société laisse s’épanouir son trésor toujours ancien et toujours nouveau: la foi, et que vos âmes puissent baigner librement dans ses bienfaisantes clartés. Elle a confiance que vous trouverez une telle force et une telle joie, que vous ne serez pas même tentés, comme certains de vos aînés, de céder à la séduction des philosophies de l’égoïsme et du plaisir, ou à celles du désespoir et du néant; et qu’en face de l’athéisme, phénomène de lassitude et de vieillesse, vous saurez affirmer votre foi dans la vie et dans ce qui donne un sens à la vie: la certitude de l’existence d’un Dieu juste et bon (…)

Luttez contre tout égoïsme. Refusez de laisser libre cours aux instincts de violence et de haine, qui engendrent les guerres et leur cortège de misères. Soyez généreux, purs, respectueux, sincères. Et construisez dans l’enthousiasme un monde meilleur que celui de vos aînés!

L’Eglise vous regarde avec confiance et avec amour. (…)

 

50 ans après, ces paroles résonnent encore et c’est le même cri d’espérance que l’Eglise adresse à la nouvelle génération.  Oui, elle est décidément belle cette Eglise qui nous donne à chaque instant le Christ, nous donnant, comme une bonne maman, le bon lait de la Parole, le bon Pain de Vie, l’équipement intérieur, pour que nous soyons les enfants du Père.

Je rends grâce, 50 ans après, pour l’Eglise, ma Mère, de qui j’ai tant reçu et reçois encore. Je l’aime telle qu’elle est … parce qu’elle est de Dieu !

Je profite de ces lignes pour vous dire combien j’ai été touché par toutes vos marques d’affection et d’amitié ces derniers jours et particulièrement lors de la fête surprise, dimanche dernier. Merci pour votre générosité !

De très belles fêtes de Noël à tous et à chacun de ceux que vous aimez, dans la joie d’accueillir le Prince de la paix ! Laissons-nous renouveler par Lui, Visage de la Miséricorde du Père !