Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La
Redemption
Saint Joseph
Paroisse
~ Lyon ~
Paroisse de la Redemption Lyon Paroisse Saint Joseph Lyon
Menu
Navigation

Edito du 29 janvier 2017

Par Mgr François Duthel

Nous venons de fêter la conversion de saint Paul, passée inaperçu puisqu’elle est en semaine. Mais elle clôture la semaine annuelle de prière pour l’unité des Chrétiens. Saint Paul est le seul saint pour lequel nous fêtons sa conversion. Pourquoi cette anomalie, alors même qu’il y a de nombreux saints qui sont aussi des convertis ? Sans aucun doute parce qu’il est le premier des grands convertis. Il est celui qui va ouvrir le christianisme à l’universel, alors qu’auparavant le christianisme était réservé aux fidèles issus du Judaïsme. Même si Philippe, sur la route qui va de Jérusalem à Gaza avait déjà baptisé « un Ethiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, reine d'Éthiopie » (Ac 8, 28).Il est l’Apôtre qui a permis que l’Évangile soit annoncé à toutes les nations, comme l’avait demandé Jésus lors de l’Ascension :  « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde." (Mt 28, 19-20). Il a défendu cette ouverture aux nations devant les autres Apôtres lors du concile de Jérusalem, en 45 de notre ère (cf. Ac 15) ; et parce qu’il a permis que le monde entier connaisse la Bonne Nouvelle, il est le seul à ne pas avoir suivi Jésus depuis son Baptême jusqu’à sa mort, et à n’avoir pas été témoin de la résurrection. Mais il a rencontré le Christ d’une autre manière ; il s’est manifesté à lui sur la route de Damas et l’a choisi pour sa mission universelle, c’est-à-dire catholique. Et Paul, de manière astucieuse a permis que l’Évangile se diffuse dans la société en portant l’annonce dans des lieux stratégiques : les villes, les centres économiques, avec la certitude que les marchands et les acheteurs des différents produits, en repartant chez eux, porteraient à leur entourage ce qu’ils avaient entendu en ville. Pour cela, Paul est véritablement le modèle du missionnaire, qui doit inspirer chacun d’entre nous. Être missionnaires dans les lieux de vie qui sont les nôtres, avec l’assurance que ceux auxquels nous annonçons l’Évangile le transmettront à leur tour. C’est tout l’enjeu de la transmission de génération en génération. Soyons attentifs au témoignage que nous portons !