Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La
Redemption
Saint Joseph
Paroisse
~ Lyon ~
Paroisse de la Redemption Lyon Paroisse Saint Joseph Lyon
Menu
Navigation

Edito du 4 décembre 2016

Par Mgr François Duthel

Chaque année, avant le grand mystère de l’Incarnation, la venue de Dieu dans le temps, il nous est proposé de nous préparer à cette grande fête par une démarche spirituelle spécifique. Je sais bien que dans le monde actuel, les aspects économiques l’emportent sur les aspects spirituels et chrétiens. Les magasins sont déjà parés aux couleurs de Noël, avec plus de symboles païens que chrétiens. Les calendriers de l’Avent, qui étaient jusqu’à présent destinés à nous aider à nous préparer à la venue du Christ, deviennent désormais des éléments publicitaires. Voilà par exemple un calendrier qui chaque jour propose de goûter un whisky nouveau.

Face à une telle explosion où l’économie est reine, il nous faut réagir. Comme le dit le bienheureux John Henry Newman (1801-1890), cardinal, théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre, dans ses sermons « Waiting for Christ » (Sermons prêchés en diverses occasions, n. 3), « pendant des siècles, avant que Jésus ne vienne sur terre, tous les prophètes, l'un après l'autre, étaient à leur poste, au sommet de la tour ; tous l'attendaient et guettaient sa venue à travers l'obscurité de la nuit. Ils veillaient sans cesse pour surprendre la première lueur de l'aurore... : « Dieu, toi mon Dieu, je te cherche dès l'aurore. Mon âme a soif de toi, dans une terre desséchée, épuisée, sans eau » (Ps 62,2).

Il nous faut donc creuser en nous une attitude spirituelle fondamentale : la vigilance. Tel le guetteur au sommet de la muraille, nous devons ouvrir les yeux de notre intelligence et de notre cœur pour entrer véritablement dans le sens du mystère de l’Incarnation. Nous avons quatre semaines pour entrer plus avant dans cette attitude. C’est dans cet esprit que la paroisse propose TOUS LES MERCREDIS MATIN DE L’AVENT la Messe de l’aurore à 7 heures : sortir du lit, regarder le jour qui se lève pour découvrir qu’une autre lumière se lève à l’Orient, comme le disent les Mages à Hérode, le Christ, le Sauveur, le Messie.

Alors, saurons-nous dire, à l’image du vieillard Syméon exultant de joie, « mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël.» (Lc 2, 30-32). L’événement de Noël doit nous faire entrer dans la joie profonde car le Christ a changé la face du monde.

Bon temps spirituel de l’Avent.