Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La
Redemption
Saint Joseph
Paroisse
~ Lyon ~
Paroisse de la Redemption Lyon Paroisse Saint Joseph Lyon
Menu

Les Filles du Coeur de Marie

Vivre sa consécration dans la société

Les filles du cœur de Marie sont des femmes qui, en suivant le Christ, donnent leur vie à Dieu, dans une action discrète au monde, entre contemplation et service. Cette discrétion permet aujourd’hui une présence en tous milieux, même hostiles à l’Église.

Elles ne vivent pas toutes en communauté, certaines vivent seules, d’autres en famille… Pour elles, exercer une profession est une manière de vivre l’Évangile dans une vie simple et ordinaire.

Elles s’investissent dans des secteurs variés : médical, social et éducatif. D’autres participent à la vie de leur quartier, de leur paroisse, sont présentes à leur voisinage et à leur famille, dans un service discret et humble de chaque jour.

Toutes unies au Christ… 

Elles se retrouvent régulièrement pour des temps de ressourcement et de partages fraternels autour de la parole de Dieu. Ce qui fonde et nourrit leur communion, c’est l’union de chacune au Christ.

Aujourd’hui, cette forme de vie spirituelle « hors les murs », permet à certaines de vivre la consécration religieuse dans leur milieu professionnel ou dans leur famille, en toute discrétion.

Les filles du cœur de Marie sont présentes dans 32 pays et 4 continents.

Adélaïde : une fondatrice visionnaire

Adélaïde Champion de Cicé est la fondatrice des filles du cœur de Marie. À 24 ans, à la mort de son père spirituel, elle note : « Le saint qui m’a parlé de votre part m’a dit, quinze jours avant sa mort, que mon Dieu me voulait toute à Lui… que j’étais destinée à être une mère des Pauvres et une épouse de Jésus-Christ. »

En 1787, elle se rend en cure thermale à Dinan et rencontre le père Pierre Joseph de Clorivière qui comprend très vite les projets d’Adélaïde de Cicé et les approuve. Les desseins de Dieu se manifestent de manière étrange et inattendue :
en France, la tourmente se déchaîne... Il faut trouver de l’argent, les biens de l’Église sont déclarés biens nationaux. Les ordres religieux sont supprimés en France, c’est pourquoi, Adélaïde de Cicé et Pierre Joseph de Clorivière obtiennent de Rome l’approbation de leurs sociétés. Très vite, elles se développent…

Contact :

Les filles du coeur de Marie
10, place Puvis de Chavannes- 69006 LYON
04.72.69.82.80

www.societe-fcm.cef.fr/

 

Un Foyer pour jeunes étudiantes

- C’est un lieu propice au travail, calme et serein, où les pensionnaires se sentent en sécurité, soutenues et encouragées.
- Elles sont incitées à être responsables, respectueuses de l’environnement, solidaires et ouvertes à la différence.
- Elles apprennent à gérer leur liberté, à se respecter mutuellement et à s’ouvrir aux autres.

http://www.foyerlesterrasses.cef.fr/Frameset.htm